C'est ?a la protection du climat.

Rendement ?nerg?tique accru pour des co?ts revus ? la baisse

La couleur du succ?s

La serre en PLEXIGLAS? pr?serve l’?clat naturel des couleurs de la nature

Rouge ?clatant, jaune radieux, violet tonique : les b?gonias nous charment par leurs coloris intenses qui attirent le regard. En Am?rique du Sud, leur terre d’origine, ces plantes vivaces s’?panouissent ? l’air libre, sans qu’aucune vitre ne vienne s’interposer entre elles et les rayons UV. Les pigments pr?sents dans les feuilles et les fleurs assurent la beaut? et l’?clat des couleurs de la mani?re la plus naturelle qui soit. Mais il est ?galement possible de reproduire ces effets sous nos latitudes, dans les serres d’Europe centrale. ? Dans notre serre en PLEXIGLAS ALLTOP?, les b?gonias poussent dans les m?mes conditions qu’en pleine nature ?, explique Karl Zwermann, horticulteur ? Usingen dans le Haut-Taunus en Allemagne. Cet homme sait de quoi il parle puisqu’il a fait installer, il y a plus de 30 ans, une serre en PLEXIGLAS? en plus de sa serre en verre, et a donc eu l’occasion de comparer les deux mat?riaux. Karl Zwermann proposait alors aux grossistes des plantes issues des deux serres. ? Mais tr?s vite, les clients n’ont plus voulu que les b?gonias provenant de la construction en PLEXIGLAS? car ces v?g?taux pr?sentaient non seulement des couleurs plus vives mais aussi une croissance plus d?velopp?e ?, explique Karl  Zwermann, qui a observ? le m?me ph?nom?ne pour les poinsettias (?toiles de No?l). L’explication de tout cela ? Le mat?riau laisse passer 91 % des rayons UV.

PLEXIGLAS? pour cr?er le climat id?al

En optant pour la serre en PLEXIGLAS? il y a 30 ans, Karl Zwermann faisait vraiment figure de pionnier. Les visiteurs professionnels venaient nombreux sur son site, certains m?me du Japon, pour voir de plus pr?s cette serre innovante. ? Sous les plaques de PLEXIGLAS?, nous avons cr?? un climat tout particulier pour les plantes ?, commente Karl Zwermann. Gr?ce au chauffage ? circulation d’air install? entre les all?es de b?gonias, les plantes gardaient en effet ? les pieds au chaud et la t?te froide ?. Les excellentes propri?t?s d’isolation thermique du mat?riau ont bien s?r largement contribu? ? cr?er un climat optimal pour les v?g?taux. Si, dans les serres en verre beaucoup moins isolantes, le froid saisit parfois les plantes, la temp?rature ici, demeure constante. ? Cette bonne qualit? d’isolation nous a permis ? elle seule d’?conomiser 35 ? 40 % d’?nergie ?, conclut  Karl Zwermann. ? Avec les techniques actuelles, nous arrivons m?me ? une consommation r?duite de 50 % ?. Une ?conomie particuli?rement int?ressante il y a trente ans, sur fond de crise p?troli?re et de hausse des prix de l’?nergie. Un aspect tout aussi primordial aujourd’hui, o? nous avons ? lutter contre le r?chauffement de la plan?te.

De la lumi?re ? foison pour doper la croissance des v?g?taux

Dans les ann?es 1970, Karl Zermann eut ? combattre les esprits critiques qui affirmaient qu’il ne serait jamais possible de faire pousser des plantes sous des plaques de PLEXIGLAS?. Compte tenu des r?sultats obtenus, les sceptiques durent bien vite se rendre ? l’?vidence. En effet, Karl Zermann ?tait non seulement parvenu ? obtenir des coloris plus chatoyants mais aussi ? r?duire sa facture ?nerg?tique. Ses v?g?taux pr?sentaient en outre un aspect plus touffu et plus luxuriant. Et pour cause : la lumi?re diffuse, qui passe ? travers les plaques de PLEXIGLAS?, ne br?le pas les plantes. ? Je pouvais donc laisser plus longtemps les plantes en pleine lumi?re sans avoir ? obscurcir la serre pour prot?ger les b?gonias du rayonnement direct du soleil ?, explique Karl Zwermann. Par ailleurs, aucune plante n’avait ? se tordre et ? s’?tirer pour recevoir la lumi?re. R?sultat : une croissance dense et vigoureuse des v?g?taux gr?ce au rayonnement ultraviolet naturel, sans pratiquement recourir aux inhibiteurs traditionnels, et des temps de culture r?duits. Tr?s vite, il fallut agrandir les 1 300 m? de la serre construite en 1972. Depuis cette date, l’entreprise n’a cess? de cro?tre et int?gre aujourd’hui 8 000 m? de cultures de b?gonias sous serre. Karl Zwermann, qui a pris sa retraite en 2005, visite encore de temps ? autre les lieux pour y admirer les somptueux b?gonias et les luxuriantes ?toiles de No?l sous leur ciel de PLEXIGLAS?.

 


Retrouvez l’article sur la reine des fleurs dans l’?dition actuelle du magazine Greenhouse Journal. T?l?charger le PDF.

R?sultat florissant pour la production d’orchid?es. plus